Amath Dansokho sur l’enrichissement illicite : « On m’a dit que l’un d’entre eux a pris 1500 milliards et un autre 700 milliards au mois de juillet 2008 »


Des convocations se succèdent aux interdictions de sortie du territoire national. Le Sénégal serait-il devenu un Etat policier ?
Le Sénégal n’est pas un Etat policier, il y a des charges qui pèsent sur eux (les Libéraux). Ils ont provoqué ce qu’on leur reproche parce qu’ils avaient cru que leur régime était éternel. Jusqu’en 2007, ils prenaient à la pelle. A partir de 2008, la machine s’est emballée à la pelle mécanique. Donc, ils savent parfaitement ce qu’ils ont fait. Dans n’importe quel pays au monde, si on fait de la prévarication de cette façon, on n’a pas le droit de bouger. Pourquoi devrait-on leur permettre ? Ce n’est pas seulement au Sénégal. Et partout dans le monde, ce sont des règles qui sont en vogue.
Les Libéraux affirment que ce n’est pas une décision de justice ?
C’est une décision administrative. Où est le problème ? Il faut d’abord qu’ils règlent leur contentieux avec la société. On ne peut prendre le risque de les laisser partir sans garantie. Ils ne vont jamais revenir. Ce serait la meilleure façon d’arrêter la machine judiciaire. L’Etat a le droit de prendre des dispositions, il y va de la survie de ce pays. Mais, on n’a pas besoin de leur notifier quoi que ce soit. Des enquêtes sont en cours, il faut aller jusqu’au bout.
A combien évaluez-vous le préjudice financier subi par le Sénégal ?
On m’a dit que l’un d’entre eux a pris 1500 milliards et un autre 700 milliards au mois de juillet 2008. Cela a coïncidé avec la période durant laquelle il a décidé que son fils serait président et qu’il y resterait pendant 50 ans. Sa philosophie est simple : sortons l’argent, tout le monde votera pour nous. S’ils remmènent l’argent, ils peuvent dormir tranquille. Dans ce cas, j’irai même leur rendre visite et leur remercier pour hauts services rendus à la Nation et saluer leur patriotisme. Macky Sall a dit qu’il ne protégera personne. Mais, c’est quoi cette façon de lier son sort à celui d’autres. Ils s’auto-accusent eux-mêmes. C’est triste ! Ils ne répugnent devant rien. Dès qu’il y a de l’argent, ils foncent la tête jusqu’au cou.
Vous siégez au Conseil des ministres, quelle est la différence entre Macky Sall et Ab­doulaye Wade ?
Le Conseil des ministres de Macky Sall est beau à voir. C’est un homme déterminé, courtois, intelligent. Il écoute les gens, accepte le débat avec ses ministres qui sont là pour l’aider. Lui (Wade), c’était la terreur. Quand un ministre fait une phrase, il en fait cinquante. Je ne chante pas les louanges de Macky Sall. Ses collaborateurs ne sont pas effrayés par lui. Il est seulement un chef d’orchestre avec une équipe diversifiée.
osba@lequotidien.sn


Assemblée générale de l’ONU : Le Ministre Sidiki Kaba déroule à merveille son programme, entre participations à des panels et réunions de haut niveau…

Au deuxième jour de sa participation à la 73ème session de l’Assemblée Générale des Nations-Unies,...



Décès de Bruno Diatta : Témoignage de Me Sidiki Kaba, Ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur depuis New York.

Je prends ma plume depuis New York où je vais livrer à l’Assemblée Générale des Nations Unies le...


Écrire sur la nouvelle approche diplomatique du SÉNÉGAL... Analyser l’action du ministre Kaba...

Dans le nouveau style de la diplomatie... Je m’y emploie car depuis peu le SENEGAL-porteur...


Nécrologie : Deo Cisse a perdu sa mère

Maman, Nah Aissatou Diarra Cisse, mère de Madame Deo Cisse, responsable politique de l’Apr à...


PRESIDENTIELLE 2019 : Macky Sall nomme le ministre Sidiki Kaba délégué régional de Tambacounda

En marge de la campagne pour le parrainage en vue de l’élection présidentielle de 2019, le...



Le Comité Directeur du PDS annonce : « Notre parti ne boycottera pas l’élection, il en empêchera la tenue »

Le comité directeur du Parti Démocratique Sénégalais (PDS) s’est réuni le lundi 27 aout 2018 à la...


Parrainage : L’opposition va assiéger le ministre de l’Intérieur le…

Les leaders de l’opposition sont en ordre de bataille contre le régime en place. En conférence de...


Afrobasket U18 - « Gagner contre la Tunisie pour… »

Déjà qualifiés en quarts de finale de l’Afrobasket des moins de 18 ans (24 août-2 septembre 2018),...