Rapport : jusqu’à 1400 milliards de dollars sortis d’Afrique en trente ans


Selon un rapport publié conjointement par la Banque africaine de développement et l’ONG Global Financial Integrity, le déficit net de ressources et les fuites illégales de capitaux depuis trente ans compromettent le développement du continent.
Entre 1980 et 2009, les sorties nettes de capitaux du continent africain ont atteint entre 597 et 1 400 milliards de dollars (1 000 milliards d’euros), estime un rapport conjoint de la Banque africaine de developpement (BAD ) et l’ONG américaine Global Financial Integrity (GFI). Rendu public le 29 mai lors des Assemblées annuelles de la BAD, qui se déroulent jusqu’au 31 mai à Marrakech, ce document, baptisé “Les flux financiers illicites et le problème des transferts nets de ressources en provenance d’Afrique : 1980-2009″, vient contredire l’idée généralement reçue selon laquelle le continent profiterait de la générosité occidentale… « L’idée reçue a toujours été que l’Occident injecte de l’argent en Afrique, grâce à l’aide étrangère et aux autres flux de capitaux du secteur privé, sans recevoir grand-chose en retour. Notre rapport inverse le raisonnement : l’Afrique est en situation de créancier net par rapport au reste du monde depuis des décennies », a déclaré Raymond Baker, directeur du centre de recherche et de défense GFI, basé à Washington. « La fuite des ressources hors de l’Afrique au cours des trente dernières années – quasi l’équivalent du PIB actuel de l’Afrique – freine le décollage du continent », a déclaré Mthuli Ncube, économiste en chef et vice-président de la BAD.

Selon le rapport, les flux financiers illicites représenteraient l’essentiel de ses montants, sans doute au-delà des 1000 milliards de dollars entre 1980 et 2009. Mais l’evaluation reste complexe. « Nous avons utilisé quatre méthodologies différentes pour mesurer ces flux illicites, ce qui explique la différence importante entre le niveau bas et le niveau le plus haut de notre estimation », souligne Raymond Baker, interrogé par Jeune Afrique en marge des Assemblees annuelles. GFI et la BAD ont ainsi utilisé les desequilibres dans les balances de paiement mais aussi les différences dans les statistiques commerciales entre les pays, mesurées par le FMI. « Lorsqu’un pays fait état de 100 milliards de dollars d’exportations vers un autre pays, tandis que ce dernier enregistre 200 milliards d’importations venant de son partenaire, il y a une différence de 100 milliards qui ont disparu », illustre Raymond Baker.


Assemblée générale de l’ONU : Le Ministre Sidiki Kaba déroule à merveille son programme, entre participations à des panels et réunions de haut niveau…

Au deuxième jour de sa participation à la 73ème session de l’Assemblée Générale des Nations-Unies,...



Décès de Bruno Diatta : Témoignage de Me Sidiki Kaba, Ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur depuis New York.

Je prends ma plume depuis New York où je vais livrer à l’Assemblée Générale des Nations Unies le...


Écrire sur la nouvelle approche diplomatique du SÉNÉGAL... Analyser l’action du ministre Kaba...

Dans le nouveau style de la diplomatie... Je m’y emploie car depuis peu le SENEGAL-porteur...


Nécrologie : Deo Cisse a perdu sa mère

Maman, Nah Aissatou Diarra Cisse, mère de Madame Deo Cisse, responsable politique de l’Apr à...


PRESIDENTIELLE 2019 : Macky Sall nomme le ministre Sidiki Kaba délégué régional de Tambacounda

En marge de la campagne pour le parrainage en vue de l’élection présidentielle de 2019, le...



Le Comité Directeur du PDS annonce : « Notre parti ne boycottera pas l’élection, il en empêchera la tenue »

Le comité directeur du Parti Démocratique Sénégalais (PDS) s’est réuni le lundi 27 aout 2018 à la...


Parrainage : L’opposition va assiéger le ministre de l’Intérieur le…

Les leaders de l’opposition sont en ordre de bataille contre le régime en place. En conférence de...


Afrobasket U18 - « Gagner contre la Tunisie pour… »

Déjà qualifiés en quarts de finale de l’Afrobasket des moins de 18 ans (24 août-2 septembre 2018),...